Core Protocol "Pass"

Core Protocols (3/10) : Le “Pass” pour rester libre de ses actes en toute circonstance

Préambule : Les Core Protocols sont un ensemble de pratiques de communication interdépendantes qui peuvent être appliquées pour soi et dans une équipe pour fluidifier les interactions entre personnes et obtenir de meilleurs résultats en soudant le collectif. Je vous les présente dans la série « Développer son potentiel avec les Core Protocols ». Vous pouvez également retrouver les textes originaux (sous licence GPL) de leurs fondateurs Jim et Michele MacCarty en cliquant ici

Tous les textes de référence sont téléchargeables ici.
Voici ci-dessous la dernière version disponible en français à l’heure où je rédige cet article :

the-core-fr-3.03

 
Doit-on dans une équipe se conformer à ce que pense et fait la majorité et réfreiner son individualité ? Il existe un dicton en anglais qui exprime cela :

There is no "I" in team

COMMANDEZ LES VISUELS QUI VOUS IMPACTENT

Poster - There is no 'I' in TEAM

À première vue, on pourrait décrêter qu’il n’y a en effet pas de place pour l’individualité (le “I”) dans un collectif… Et pourtant, même si on tente de l’effacer, cette individualité persiste toujours car nous restons malgré tout des individus avec des histoires, désirs et besoins potentiellement différents !

Plutôt donc que de réprimer nos besoins, je vous invite dans cet article à les prendre en compte d’une manière simple en introduisant un nouveau Core Protocol à considérer en équipe : le “Pass”.

 

Charité bien ordonnée commence par soi-même

Vous passez dans un couloir, pressé(e) car vous voulez absolument envoyer un rapport à votre client par la poste avant la levée de midi. Il est 11h55.

Passant devant un bureau, 2 de vos collègues – dont votre chef – vous aperçoivent et vous interpellent : “On a besoin d’un coup de main urgent pour le dossier XYZ ! Tu peux nous aider maintenant ?”

C’est le dilemme : collègues ou colissimo, il faut choisir, et vite ! Et dans la plupart des cas, nous choisissons à contrecoeur de suivre la voie de la hiérarchie ou de l’entraide… au détriment de nos propres impondérables et du temps de rattrapage qui en découlera !

C’est dans un cas comme celui-ci que le protocole “Pass” prend tout son sens : sans avoir peur d’être réprimandé ou mal vu, il permet dans une équipe qui utilise les Core Protocols de décliner simplement sa participation à une activité.

Core Protocol "Pass"

COMMANDEZ LES VISUELS QUI VOUS IMPACTENT

CARTES DE COACHING - Les Core Protocols

Pass : Mode d’emploi

Ce protocole est assez simple : pour l’utiliser, il suffit de :

  1. Dire à vos interlocteurs “Je passe”, en gardant pour vous les raisons qui vous poussent à ne pas participer.
  2. (Optionnel) : Lorsque vous souhaitez reprendre part à l’activité, exprimez-le en disant “Je participe”. Vous vous engagez dès cet instant à être présent et actif dans le collectif.

Les participants accueillent alors ces décisions sans jugement ni question d’investigation.

Pourquoi est-ce utile ?

Je vois plusieurs intérêts à utiliser ce protocole dans une équipe :

  • Il redonne à chacun la liberté d’écouter et de satisfaire ses besoins fondamentaux. On ne participe alors plus contraint et forcé à une activité, mais de son plein gré, ce qui permet d’agir de manière intègre et avec une meilleure présence.
  • Il instaure le respect de chacun dans son individualité. Les membres d’une même équipe savent qu’ils peuvent exprimer leurs différences d’opinion. Cette disposition donne à tous le feu vert pour ouvrir des dialogues profonds et “vrais”, ce qui peut être plus difficile quand la parole est muselée par des barrières sociales de convenance.
  • Il construit et assure la maturité de l’individu et du collectif. Chacun est responsable et choisit ce qui doit être fait pour soi et pour le collectif. À ce titre, savoir dire “non” au collectif, c’est aussi paradoxalement parfois savoir en prendre soin ! Dire “oui” à tout pouvant générer plus de stress, retard et désengagement que de présence, sérénité et efficacité…

Quand l’utiliser ?

Le Pass est à utiliser aussitôt que vous en ressentez le besoin pour presque toutes les activités :

  • lorsqu’une personne vous fait une demande d’aide que vous ne pouvez pas assurer,
  • lorsque vous ne souhaitez pas participer à une activité de groupe (par exemple lors d’un Check-in),
  • dans toute autre situation où la participation demandée dépasse votre capacité d’implication

Seule exception : Lorsque vous êtes en train de participer à une prise de décision, vous ne pouvez pas “passer”. Nous en reparlerons d’ailleurs dans un article qui sera dédié au Core Protocol “Decider“.

 

Précautions d’usage

À utiliser de manière responsable

Dans le cadre d’une réunion d’équipe, si le protocole Pass accorde à chacun la liberté de s’impliquer ou non dans une activité, il ne constitue pas une excuse pour faire autre chose à la place (par exemple consulter ses mails ou finir un autre travail). C’est un droit à ne pas participer à l’activité tout en restant présent ! Dans les cas où vous estimeriez que votre temps est mal employé, il existe un autre protocole : le “Check-out” (que nous présenterons dans le prochain article de ce dossier).

À ce propos, le texte de MacCarthy précise que si vous “passez” la plupart du temps, il est bon de vous interroger sur vos engagements fondamentaux. (Les 5, 6, 7, 8 et 9 sont alors particulièrement utiles à relire)

Respect de chacun lorsqu’il passe

Ce texte indique également que lorsqu’une personne passe, elle doit garder pour elle ses raisons de le faire. Cet aspect peut déranger dans un groupe, notamment quand ses membres ont l’habitude de contrôler la présence des gens. Néanmoins, il est important de respecter ce droit sans juger, interroger ou chercher ensuite à punir la personne.

L’acte de maturité ne réside donc pas simplement dans le fait de dire “Je passe” lorsque nous ne désirons pas participer. Il se situe aussi (surtout ?) dans le fait de respecter aveuglément ce droit à chacun et sans le prendre personnellement ! C’est pour certains un véritable changement de paradigme ! Et pour être franc, bien que pratiquant, ça n’est pas tous les jours faciles pour moi non plus (surtout quand on “passe” mes demandes d’aide !). Les Core Protocols sont toujours aujourd’hui des leçons de vivre-ensemble et de lâcher-prise pour moi !

Là où j’adapte ces règles…

Note importante : Ce protocole Pass – comme la plupart des protocoles – est difficilement applicable dans un milieu qui n’est pas formalisé aux Core Protocols. Afin de ne pas créer le contraire du résultat attendu (et générer des incompréhensions, vexations et conflits), il est indispensable de former ses interlocuteurs à ces pratiques et engagements avant de les utiliser !

Ceci étant dit, le monde (de l’entreprise) n’est majoritairement pas constitué de personnes aguerries aux Core Protocols. Comment interagir alors avec eux sans s’oublier ni les choquer ?

Dans ces cas là, je continue personnellement à “passer” mais fais entorse à la règle de garder mes raisons pour moi. Je donne alors une simple explication, par exemple : “J’ai une préoccupation qui m’empêche d’être complètement actif dans cette activité avec vous, je préfère donc ne pas participer pour l’instant” et demande si cela pose problème à quelqu’un. Je n’ai pour le moment rencontré aucune offuscation ainsi.

La 2e entorse que je pratique se situe dans les ateliers où j’interviens en tant que coach. J’y invite toujours chacun en début de session à se sentir libre de “passer” selon les activités. Lorsqu’une personne passe, je l’accepte immédiatement, mais contrairement à ce que l’énoncé du protocole prévoit, je profite toujours de la pause suivante pour lui demander en tête-à-tête si elle souhaite échanger à ce propos.
Petite confidence : le peu de fois où ça m’est arrivé, les personnes avaient effectivement besoin d’échanger et de s’exprimer sur des difficultés relationnelles dans le groupe. Ces simples espaces de parole informels ont alors libéré le dialogue et permis d’avancer plus efficacement ensuite. À bon entendeur, salut ! :-)

 

Pour aller plus loin avec les Core Protocols

La liberté de passer, c’est la liberté de penser par soi-même et de se positionner ! J’espère que cet article vous aura donné envie de l’utiliser/diffuser et pourra vous être utile dans votre quotidien !

Pour en savoir plus sur les Core Protocols, et notamment comment vous pouvez les combiner les uns avec les autres, je vous invite à consulter les autres articles de cette série « Développer son potentiel avec les Core Protocols » !


PASSEZ À L'ACTION Quelle ACTION CONCRÊTE décidez-vous d'expérimenter suite à cet article ?

COMMANDEZ LES VISUELS QUI VOUS IMPACTENT

CARTES DE COACHING - Les Core Protocols


Participez à la Transformation : diffusez !
  •  
  •  
  • 6
  •  
  •  
  •  

 


 

  •  
  •  
  • 6
  •  
  •  
  •  

bloculus

Je suis convaincu que la communication est la base de tout succès ou échec dans nos vies. Et bien souvent, elle est le fruit d’une histoire, d’un environnement et du cadre qu’il impose… C’est l’origine de ma passion pour les 3 sujets de ce blog : communication, psychologie, sociologie.

avatar