Core Protocol "Investigate"

Core Protocols (8/10) : Le “Investigate”, pour poser des questions puissantes

Préambule : Les Core Protocols sont un ensemble de pratiques de communication interdépendantes qui peuvent être appliquées pour soi et dans une équipe pour fluidifier les interactions entre personnes et obtenir de meilleurs résultats en soudant le collectif. Je vous les présente dans la série « Développer son potentiel avec les Core Protocols ». Vous pouvez également retrouver les textes originaux (sous licence GPL) de leurs fondateurs Jim et Michele MacCarty en cliquant ici

Tous les textes de référence sont téléchargeables ici.
Voici ci-dessous la dernière version disponible en français à l’heure où je rédige cet article :

the-core-fr-3.03


Savez-vous poser des questions ?

Savez-vous poser des questions puissantes ?

La réponse ici vous semble normalement bien évidente : “Oui, bien-sûr ! Qui ne le sait pas ?”

Mais si je vous demande si vous savez poser des questions puissantes, des questions qui lorsqu’elles sont reçues, marquent vos interlocuteurs en profondeur, les font réfléchir, mieux se comprendre, et même les amènent jusqu’à changer leurs comportements ? Répondez-vous toujours “oui” ?

Dans cet article, je vous invite à découvrir un nouveau Core Protocol pour améliorer votre communication… mais également des techniques de coaching pour changer votre manière de poser des questions… pour un impact bien plus grand !

 

Posez des questions fines qui ouvrent des portes !

Imaginez…

Votre collègue Martine vient vous voir de bon matin, l’air inquiet. Elle s’assoit à côté de vous, vous regarde droit dans les yeux, puis vous lance la même phrase que ces 10 derniers jours : “Il va me virer, c’est sûr !”.

Ça fait quelques semaines que l’idée qu’elle va se faire renvoyer pour faute grave la travaille. Elle vous en parle tous les jours et vous ne savez plus quoi faire… Vous avez essayé de la rassurer (“Mais nooooooon…”), de lui donner des conseils pratiques (“Fais une pause”, “Va parler au chef”,…), de lui faire croire que vous étiez trop occupé(e) pour discuter… Rien n’y fait ! Elle revient tous les jours avec le même soucis.

Et si pour cette fois, vous essayiez d’en savoir plus sur sa situation et de l’amener à la creuser au delà de ce qu’elle vous a déjà dit à de nombreuses reprises ? Découvrons pour cela, le Core Protocol “Investigate”.

Core Protocol "Investigate"

COMMANDEZ LES VISUELS QUI VOUS IMPACTENT

CARTES DE COACHING - Les Core Protocols

Investigate : Mode d’emploi

La procédure à suivre pour ce protocole est simple à énoncer :

Agir comme si vous étiez un enquêteur fasciné en posant des questions jusqu’à ce que votre curiosité soit satisfaite ou que vous ne désiriez plus poser de questions.

Il s’agit donc de poser des questions qui génèrent de la connaissance et de l’intérêt. Pour réussir cela, laissez-moi vous partager quelques techniques de coaching pour (re)découvrir les…

Sketchnote "Les fondamentaux pour un questionnement puissant"

Note :

Les règles d’or #1 et #2 peuvent paraître extrémistes… Il est vrai qu’elles remettent souvent en cause des années de mauvaises habitudes, voire parfois même toute une éducation ! Aussi je me permets de leur apporter une nuance qui les adoucira :

Dans certains cas qui tournent en rond et où vous sentez que votre interlocuteur se perd dans ses idées (ou vous y perd), une interruption peut être salutaire. Je n’ai rencontré qu’une seule fois ce type de situation en coaching… et ai tout de même attendu 10 minutes avant de sortir mon interlocuteur de sa boucle !

Ceci étant dit, je vous encourage à retenir que dans la majorité des cas :

L'écoute simple et attentive reste le meilleur des outils pour aider une personne à faire le point sur une situation. #coaching #management Cliquez pour tweeter

Pourquoi En quoi ce protocole est-il utile ?

Savoir poser des questions puissantes sans influer sur la réponse présente de très nombreux avantages. En voici 3 majeurs :

  • Cela permet de prévenir et résoudre facilement de nombreux problèmes. En effet, le fait d’amener une personne à reformuler un problème en le questionnant l’amène souvent à le reconsidérer sous un nouvel angle… et à adapter ses actions en conséquence !
  • Ainsi, une équipe qui pratique régulièrement le Investigate s’habitue à traiter les sujets en profondeur et se donne les clés pour agir plus efficacement
  • Enfin, savoir qu’il est possible d’être écouté et questionné sans jugement permet à chacun dans un groupe de se sentir plus connecté aux autres et plus apte à partager des éléments intimes/complexes qui peuvent influer sur le groupe. Ce protocole est en ce sens un excellent “Team Builder” !

Quand l’utiliser ?

Pour se lancer dans une “investigation”, le texte de MacCarthy prévoit 2 cas principaux :

  • Lorsqu’une idée ou un comportement apparaissent faibles ou étranges
  • Quand un sujet vous semble intéressant et attise votre curiosité !

À ces 2 situations, je rajouterais également le cas où une personne vous demande de l’aider pour creuser une problématique, ce qui arrive finalement assez fréquemment au quotidien quand vos proches connaissent le protocole Ask For Help

En somme, utilisez le Investigate dès qu’on vous le demande ou que vous avez un doute ou un intérêt sur un sujet.

 

Précautions d’usage

Bien évidemment, ce Core Protocol n’est pas un interrogatoire forcé et ne doit avoir lieu que si votre interlocuteur semble disposé à vous répondre et seulement pour accroître votre compréhension (et non pas pour le fustiger). Cela constitue une précaution d’usage élémentaire avant de vous lancer dans une enquête !

Au même titre, 2 autres précautions me semblent également importantes à prendre en compte.

Éviter les suppositions

Lorsque nous posons des questions à quelqu’un, il est naturel d’imaginer en parallèle un scénario palpitant dans lequel nous écrivons nous-même les réponses, devinons les causes profondes et tirons des conclusions perspicaces de toutes les informations reçues…

scenario-imaginaire

Et même sans aller jusqu’à créer un Spielberg, notre pensée peut nous mener très loin de la réalité… À ce propos, un collègue thérapeute me racontait il y a peu une consultation dans laquelle il rencontrait une nouvelle patiente. Celle-ci se présenta normalement, puis lui annonça que son mari était décédé il y a peu.

Mon collègue, touché par cette nouvelle, se mit à imaginer malgré-lui que – bien évidemment – cette personne venait le voir pour mieux vivre ce deuil déchirant… Mais par acquis de conscience, il renchérit très ouvertement par la question : “Comment puis-je vous être utile dans votre situation ?”

La réponse de sa patiente fut un complet renversement : “En fait, je viens vous voir parce que depuis le décès, mon amant veut m’épouser, mais moi, je ne veux pas !”

La morale de l’histoire : Dans toutes nos “enquêtes”, gardons-nous bien de ne pas présager du problème ou du sujet que rencontre notre interlocuteur. À la place, posons des questions ouvertes (et non pas orientées) pour le laisser vous expliquer SON sujet.

Aussi forte que soit notre intuition, elle ne sera jamais omniscience. Assurons-nous donc d'éclairer nos zones d'ombres par des questions ouvertes et non orientées ! #coaching #management #questionnement Cliquez pour tweeter

Se mettre dans la peau d’un “débutant”

De la même manière, un autre trait de pensée peut vous induire en erreur et anéantir les bénéfices d’une bonne séance de questionnement : la position d’expert sur le sujet.

Si vous vous positionnez intérieurement comme expert du sujet sur lequel vous posez des questions, vous risquez de brûler les étapes et d’aller chercher les réponses que vous connaissez déjà, au risque de manquer le point essentiel de toute la conversation.

Pour éviter cela, en plus de notre règle sus-mentionnée de ne pas faire de supposition, essayez par la même occasion de ne pas formuler d’opinion sur le sujet amené par la personne.

Gardez donc pour vous les “Tu as raison” ou “Il faut faire comme ça”. À la place, restez neutre et adoptez une posture de néophyte : “Que penses-tu de cette situation ?”, “Comment faudrait-il procéder selon toi ?”. Cela apportera beaucoup plus à la situation.

Et dans le cas où votre interlocuteur vous demande explicitement un conseil, essayez de demander “Quel type de conseil te serait le plus utile ?” avant de vous ruer sur votre savoir et vos connaissances ! Parfois, la personne se donnera alors d’elle-même son meilleur conseil.

 

Pour aller plus loin avec les Core Protocols

J’espère que cet article vous aura apporté des clés utiles pour poser des questions puissantes et investir une posture de coach dans vos relations. Si c’est le cas, sentez vous libre de partager cet article à toutes les personnes qui pourraient en bénéficier. Notamment dans votre équipe où ce type de pratique peut avoir de grands effets !

D’ailleurs je propose en ce sens pour tous mes abonnés le bonus suivant :

 

Bonus abonné : Poster “Questions puissantes”

Je propose à tous les abonnés du blog de recevoir le set de questions puissantes développées dans la sketchnote de cet article.
Pour le recevoir (et vous abonner au blog si ce n’est pas encore le cas), je vous invite à passer à l’action ci-dessous !
 


Et pour en savoir plus sur les Core Protocols, et notamment comment vous pouvez les combiner les uns avec les autres, je vous invite à consulter les autres articles de cette série « Développer son potentiel avec les Core Protocols » !


PASSEZ À L'ACTION Quelle ACTION CONCRÊTE décidez-vous d'expérimenter suite à cet article ?

COMMANDEZ LES VISUELS QUI VOUS IMPACTENT

CARTES DE COACHING - Les Core Protocols


Participez à la Transformation : diffusez !
  •  
  •  
  • 17
  • 8
  •  
  •  

 


 

  •  
  •  
  • 17
  • 8
  •  
  •  

bloculus

Je suis convaincu que la communication est la base de tout succès ou échec dans nos vies. Et bien souvent, elle est le fruit d’une histoire, d’un environnement et du cadre qu’il impose… C’est l’origine de ma passion pour les 3 sujets de ce blog : communication, psychologie, sociologie.

avatar