Une semaine pour trouver un appart à Paris

Métro, boulot, dodo… Si le transport en commun préféré des parisiens constitue une torture, une autre activité est bien connue pour être cauchemardesque lorsque leur lieu de dodo vient à changer : la recherche d’appartement.

Il y a 2 mois, je changeais de location et me retrouvais à nouveau confronté à la jungle urbaine des agences, assailli par les loyers, visites et autres dossiers à constituer. J’ai combattu, souffert, enduré… Enduré 7 longs jours avant de trouver triomphalement la perle rare !

Cela vous semble peu ? Voici un retour d’expérience qui vous permettra de transformer la galère des recherches en mission à succès, d’améliorer vos techniques de séduction d’agent immobilier… et d’enterrer définitivement le mythe du client roi !



La guerre des dossiers

Souriez, vous êtes fichés !

Dans un monde parfait, l’intérêt porté à un appartement et la possibilité d’en payer le loyer seraient des gages suffisants pour en devenir l’heureux locataire. Les agences proposeraient des visites accordées aux critères de chacun et signeraient les accords de manière juste et impartiale… Bienvenu dans le monde réel, cette situation n’existera jamais !

Pour un nouvel appartement disponible à Paris, une dizaine d’intéressés sont déjà présents à se bousculer sur le trottoir pour une visite. Conséquence : le système élitiste français peut ici encore faire son office, et, de clients, nous passons à candidats avec la lourde tâche de nous montrer meilleurs que nos petits camarades. Notre bulletin de note : un dossier constitué de pièces et justificatifs très précis.

De la pertinence de ce dossier dépend notre futur hébergement ! Nous sommes évalués sur notre salaire (gagner plus pour payer plus), notre emploi (CDI chaudement recommandé) et notre garant (obligatoire dans l’immense majorité des cas). Si vous avez la chance d’avoir un garant propriétaire, remerciez le chaleureusement, car c’est un avantage considérable ! Si vous n’en avez pas, sortez vos plus belles fiches de salaires pour faire face aux assauts des concurrents ! Une amie me racontait récemment que seul Photoshop lui permettait de vivre à Paris… Assurer 3 mois de loyer n’est pas une mince affaire !

Recherche d’appart, règle n°1 :

Pas de bras → pas de chocolat
Pas de garant → pas d’appartement

Optimisation de paquetage

Il convient de toujours avoir deux copies papier de ce dossier sur vous et d’en imprimer une nouvelle à chaque fois que vous en distribuez une. La technique conseillée par notre ministère est d’avoir une version scannée conservée sur Dropbox de manière à pouvoir l’imprimer ou la partager rapidement.

Afin de maximiser l’impact de ce dossier, il est conseillé de le classer de manière à faciliter son traitement. Vous pouvez regrouper la partie garant et la partie locataire et séparer ces deux blocs par sections (identité, bulletins de salaires…). L’objectif est de montrer à votre agent immobilier préféré à quel point vous êtes organisé et prendrez soin de l’appartement.

Autre bonus qui peut rapporter des points dans cette lutte sans merci : la fiche résumé en début de dossier. En une page, rappelez-y les informations importantes de votre garant et vous-même : nom, nationalité, adresse, employeur, salaire mensuel, statut propriétaire et…

Recherche d’appart, règle n°2 :

Un dossier sans numéro de téléphone est un arbre sacrifié en vain !



L’ennemi : votre seul allié

Collaboration forcée

Si vous voulez savoir tout de la vie de vos clients, il existe deux métiers : psychologue et agent immobilier ! En effet, si nous partageons avec plaisir notre statut sentimental sur Facebook, d’autres sujets nous restent privés. Notamment notre salaire : en France, on ne parle pas d’argent ! Le sujet tabou génère stress et gêne pour nombre de personnes. Voyez pourtant avec quelle facilité nous livrons ces informations au premier agent venu…

Il est intéressant de constater que ces personnes comme vous et moi deviennent ainsi des figures d’autorité auxquelles nous devons nous plier sous peine de voir notre beau logement disparaître. Tout comme les médecins, militaires, professeurs en blouse blanche et autres scientifiques qui font naturellement figure d’autorité, nous acceptons d’être soumis à ces agents par hiérarchie naturelle et par nécessité. Il est important de garder ce rapport à l’esprit pour ne pas en être abusé. Souvenons-nous de Milgram qui avait montré comment l’obéissance naturelle à l’autorité pouvait transformer n’importe quel individu en tortionnaire. Une expérience sociale adaptée très instructive montre d’ailleurs que la télévision peut s’ajouter à ces figures d’autorité. Mais c’est une autre histoire…

Recherche d’appart, règle n°3 :

Toujours rester poli avec l’agent immobilier, on n’est pas à l’abri d’avoir à le revoir !



Instructions de survie

Shoot first, ask question later

Pour venir à bout de tous vos ennemis, il vous faudra être le plus réactif possible ! Tous nos indicateurs sont formels : les affaires à saisir ne restent visibles que quelques jours sur les sites de logement… parfois même quelques heures ! Premier arrivé, premier servi ! Une fois ce délai expiré, la grande machine des visites groupées se met en branle. Et de tous les sélectionnés, il ne sort qu’un seul vainqueur. Pour être cette personne, il est primordial d’utiliser des armes et services d’information adaptés aux circonstances !

Recherche d’appart, règle n°4 :

Lorsque la messagerie du particulier refuse de prendre un nouveau message car elle est pleine, passer à l’annonce suivante

Le nerf de la guerre : l’organisation

Pour décrocher la perle, il va falloir affiner vos critères ! Loyer, superficie et caractéristiques de l’appartement (nombre de pièces, type de cuisine, rangements, piscine…) sont les facteurs à prendre en considération pour déterminer le type de logement souhaité. La zone géographique, la proximité des transports en commun et la durée maximale de transport supportable permettent de cibler les bons quartiers. Une fois que vous avez ces points, bon courage…. car les visites vont commencer !

Recherche d’appart, règle n°5 :

Un appart de rêve dissimule souvent une date de disponibilité tardive

Il est recommandé de regrouper toutes les informations glanées dans un unique endroit. Un speeadsheet Google présente l’avantage de pouvoir être édité aussi bien dans la rue avec son smartphone que sur son ordinateur de bureau. Mettez-y toutes les informations susceptibles de vous être utiles dans le déroulement de votre mission. Elles vous permettront de prendre des décisions objectives très rapidement quand vous croulerez sous les demandes de réponses “avant midi sous peine de perdre votre place”.


Les meilleurs indics

Les moyens d’avoir un rendez-vous sont nombreux : agences de quartier, sites de vente communautaire type leBonCoin, de particuliers (PAP) et même Facebook ! Oubliez-les ! Si vous avez des critères de recherche précis, vous perdrez votre temps à classer les offres. De plus, les mythes selon lesquels les particuliers (PAP) proposeraient de meilleures affaires que les agences ne s’avèrent hélas pas fondées car ces derniers incluent leurs propres honoraires dans le loyer ! Quite à payer cher, autant le faire qu’une fois ! Le plus efficace pour trouver reste alors le bouche-à-oreille et les sites spécialisés comme seloger.com.

Recherche d’appart, règle n°6 :

Les listes payantes pour des “visites garanties” n’existent pas. Les voleurs, eux, si !

L’arme ultime : votre smartphone

Pour suivre ces annonces, jongler avec son agenda pro et tenir un rythme de visite suffisant, votre arme de prédilection est le smartphone ! Il est aujourd’hui suicidaire de se lancer dans une telle entreprise sans un téléphone qui donne accès à :

  • l’application seLoger.com configurée avec vos filtres de recherche pour vous envoyer une notification à chaque nouvel appartement entrant dans vos critères
  • votre agenda pour une prise de rendez-vous efficace
  • un GPS digne de ce nom pour trouver immédiatement le lieu d’intervention des visites
  • une application de trajet urbain (via navigo ou Google Maps) pour passer les lignes ennemies le plus rapidement possible
  • une oreillette pour pouvoir répondre à un appel de ce cher agent immobilier… tout en relisant le descriptif dont vous ne vous souvenez nullement après les 20 annonces vérifiées ce matin !
  • un accès à votre fichier d’informations centralisé

Si vous n’en avez pas, c’est peut-être le bon moment pour entrer dans le XXIème siècle ! A moins que vous ne fassiez partie de la section commando “carte papier, couteau”



Sur le champs de bataille

Désinformation permanente

Vous avez tout le matériel nécessaire pour partir à l’assaut. Et pourtant vous allez vous heurter à de hauts murs car les agents ont juré de vous mener la vie dure ! Descriptions incomplètes, dissimulation des détails génants, attardement sur la “magnifique vue sur la Tour Eiffel (si vous êtes contortioniste et avez une sangle pour ne pas tomber)”. Attention particulièrement aux photos ! Si vous ne voyez que l’extérieur de l’appartement, il est probable que l’intérieur ne vale pas le détour. Vous devez donc être prêt à faire un interrogatoire serré avant de vous déplacer pour ne pas perdre 2 heures de transport pour une visite de 2 minutes.

Recherche d’appart, règle n°7 :

Le mot “chambre” n’indique aucunement qu’une pièce peut contenir un lit 2 places

Les visites de la mort

Etant donné le nombre de prétendants, il est de coutume de faire des visites groupées. Généralement, un bon appartement trouvera son locataire durant sa première visite. Il s’agit donc d’une véritable mêlée où l’agent immobilier, sous le couvert d’indications aimables, sélectionne une liste restreinte de potentiels payeurs. Ici, le dossier est déjà écrit. C’est l’interaction avec le lieu, les autres candidats et le maitre du jeu qui vont alors jouer.

Si l’appartement vous plait, il va falloir montrer votre intérêt et séduire l’agent tout en tâchant de ne pas écraser les autres visiteurs. Diplomatie et assertivité seront alors de mise pour remettre son dossier et faire la meilleure impression.

Recherche d’appart, règle n°8 :

Lors d’un entretien pour décrocher un job, il faut être ponctuel. Lors d’une visite groupée pour avoir un appart, il faut être en avance !

Techniques d’hypnose

Il existe des moyens pour favoriser une bonne communication lors de ces visites. Le but est de mettre en confiance votre interlocuteur, ce qui passe tout d’abord par une attitude non-verbale assurée, calme. Adoptez une position stable, évitez les gestes parasites et gardez un regard avenant non-fuyant. Ces conseils s’adaptent à toute situation de communication : présentation devant un public, entretiens, ou tout autre rendez-vous galant…

Le point qu’il faut garder à l’esprit est que plus vous serez proches de vos interlocuteurs sur le plan comportemental, plus ils seront aptes à vous écouter et vous comprendre. Pour ce faire, vous pouvez mettre en place une synchronie interactionnelle : il s’agit d’imiter de manière discrète les postures de la personne avec qui vous discutez. L’effet est saisissant : la personne se détend, confiante face à quelqu’un d’aussi semblable. Après quelques instants même, elle peut se mettre à imiter la façon dont vous êtes penché, la position de vos bras… Vous êtes alors en bonne posture pour laisser votre dossier avec assurance en disant : “À bientôt !”.

Recherche d’appart, règle n°9 :

Ne jamais faire confiance à un agent immobilier ! Tant que le bail n’est pas signé, vous êtes à sa merci !


Pour conclure

Une semaine, plus de 120 annonces visualisées, 25 appartements présélectionnés, 10 visités, 3 dossiers déposés.

Les expériences que j’ai vécues dans ce milieu immobilier m’ont poussé jusqu’au niveau de béret vert. Vous possédez désormais vous aussi les moyens de venir à bout de cette mission ! La dernière chose à savoir est que le facteur chance existe et ne peut être négligé. Tous les appartements ne sont pas hors-de-prix et gérés par des escrocs qui rajoutent systématiquement 10 m² dans leur description… Si, si, je vous assure ! Et c’est là que votre chance intervient car… il faudra vous lever tôt pour les trouver ! Bonne chance !

 


Participez à la Transformation : diffusez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 


 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

bloculus

Je suis convaincu que la communication est la base de tout succès ou échec dans nos vies. Et bien souvent, elle est le fruit d’une histoire, d’un environnement et du cadre qu’il impose… C’est l’origine de ma passion pour les 3 sujets de ce blog : communication, psychologie, sociologie.

avatar