Process Communication : les fondamentaux

« Si seulement je pouvais comprendre ce qu’il a en tête… »

Vous l’avez peut-être déjà entendue cette phrase… Peut-être même dans votre propre tête ?

Comment comprendre le comportement de votre partenaire qui vient de claquer la porte sans raison apparente, de votre chef en colère qui vient d’envoyer par mail une liste de tâches à refaire « ASAP », ou encore de votre meilleur ami qui vous demande pour la énième fois comment vous allez, mais qui ne répond jamais lorsque vous lui posez la question… ?

Bonne nouvelle : il existe des outils qui permettent d’éclairer sous un nouveau jour ces étranges différences qui nous caractérisent. De découvrir des clés pour ne plus nous retrouver stressé dans notre quotidien. Et de trouver la meilleure façon d’être enfin compris de nos interlocuteurs…

C’est ce que je vous propose de découvrir dans cet article, au travers du Process Communication Model® et des 6 facettes qui se cachent à l’intérieur de chacun de nous !

 

Qu’est-ce que le modèle Process Communication

Process Com’ : Kesako ?

Le Modèle Process Communication est un modèle de communication développé par le psychologue américain Taibi Kahler. Il propose des outils pour faciliter les échanges entre personnes dans les situations de communication, notamment lorsque celles-ci dysfonctionnent.

Et comme une image vaut mieux qu’un long discours, en voici plusieurs qui s’enchainent avec une trame sonore et qui offrent une introduction à ce modèle…

 

6 types de personnalité différents

Il existe 6 types de personnalité en Process Communication. Ces types de personnalité sont tous présents en chacun de nous. Nous sommes capables de les solliciter et de nous exprimer avec leurs forces et faiblesses, mais certains nous demandent plus d’énergie que d’autres selon notre manière naturelle de fonctionner.

 

Selon le degré de développement de chacun de ces types, nous obtenons une structure de personnalité selon le modèle Process Com.

Une base…

Le type de personnalité que nous investissons le plus souvent et le plus naturellement est notre base. C’est dans ce type de personnalité que nous nous sommes construits historiquement. Nous nous y réfugions donc naturellement et communiquons le plus souvent avec ses caractéristiques. Notre langage et notre façon de percevoir le monde sont liés à cette base.

…et une phase !

Selon notre cheminement personnel, nous pouvons rencontrer des événements marquants (mariage, deuil, reconversion,…) suite auxquels nous pouvons changer de motivation de vie. Nous entrons alors dans une nouvelle « phase ».

Ce changement de phase ne modifie en rien notre base. Nous gardons les traits de personnalité associés à ce socle, mais sommes naturellement attirés par l’approche d’un autre type de personnalité que nous allons développer fortement.

Une phase dure au minimum quelques mois et peut s’étendre à plusieurs années, voire une vie entière. Certains ne changent jamais de phase (et ont donc base et phase confondues), d’autres en traversent plusieurs. On parle alors de phases vécues. Ce n’est ni bien, ni mauvais, c’est un chemin de vie !

 

Les 6 types de personnalité

Il est temps à présent de faire les présentations ! Vous trouverez ci-dessous une description sommaire des 6 types de personnalité du modèle Process Com.

Attention aux traductions ! Les noms retenus en français pour ces profils sont à mon sens plutôt malheureux. Ne vous y fiez donc pas. Surtout pour les types travaillomane, rebelle et rêveur qui sous-entendent un côté péjoratif qui n’a en réalité pas sa place !

Chaleureux, sensible, compatissant, le type empathique (« harmonizer » en anglais) prend soin des autres et de l’ambiance de son groupe. Il est connecté à ses émotions et les utilise pour se positionner par rapport au monde. Pour lui, l’important c’est de se sentir aimé, et si l’ambiance est chaleureuse, il est aux anges !

Logique, organisé, responsable, le type travaillomane (« thinker » en anglais) est un véritable analyste ! Son efficacité et sa capacité à comprendre finement les systèmes lui permettent de briller dans ses contextes. Reconnaissez ses compétences, et il sera ravi !

Créatif, ludique, spontané, le type rebelle (« funster » en anglais) est un bout-en-train ! Il est à la recherche d’amusement dans tous ses contextes et exprime ses réactions spontanément, sans filtre. Faites-lui une blague et vous verrez ses yeux pétiller !

Calme, imaginatif, réfléchi, le type rêveur (« imaginer » en anglais) est un penseur d’une grande profondeur. Son recul et son imagination lui permettent de modéliser des idées complexes… mais aussi d’être souvent qualifié « dans la lune ». Assurez-lui de la tranquillité et il vous remerciera.

Engagé, observateur, consciencieux, le type persévérant (« believer » en anglais) est une personne de principes. Ses valeurs et ses opinons sont très importantes, et on le retrouve souvent engagé, en politique ou ailleurs, pour les défendre. Pour le satisfaire, faites confiance à son jugement ou demandez-le lui, il apprécie donner son avis !

Adaptable, charmeur, plein de ressources, le type promoteur (« doer » en anglais) est un fonceur. Donnez lui un challenge, il l’accepte dans la seconde, même s’il n’a aucune idée de comment il va le réaliser. Chez lui, c’est l’action et l’efficacité qui importe. C’est la personne à inviter à courir un marathon dans 1 mois si vous êtes sans partenaire d’entrainement !

 

Alors, vous êtes-vous reconnu ? Non ? Et bien c’est normal, car vous n’êtes pas UN seul type de personnalité ! Le modèle de la Process Communication propose que chacune de nos personnalités fait cohabiter ces 6 types, avec 2 particulières : notre base et notre phase. D’elles découlent un grand nombre d’informations sur notre mode de fonctionnement.
Pour les découvrir, il vous faudra passer l’inventaire de Process Communication (une quarantaine de questions via un organisme accrédité)… ou lire la suite de cet article pour vous faire une meilleure idée de votre base !

 

Comment détecter sa base ?

Chacun des 6 types de personnalité présente des caractéristiques propres : 

Pour reconnaitre votre base, vous pouvez utiliser ces caractéristiques, et notamment les 3 points forts énoncés précédemment pour chaque type de personnalité. Ils vous permettent d’avoir déjà une idée… que nous allons affiner maintenant !

Matrice d’identification

Les 6 types diffèrent selon leur manière de prendre des initiatives mais aussi en fonction de leur façon d’interagir avec les autres. Certains préfèrent en effet s’intéresser en premier lieu à la personne (« Comment vas-tu ? Qu’as tu fait ce we ? »), alors que d’autres préfèreront d’abord gérer l’activité qui les occupe (« Hello ! Voilà le but de notre réunion de ce jour… »). De même chaque type aura tendance à interagir de manière privilégiée avec un certain type de groupe.

À partir de ces nouvelles informations, votre base vous apparaît probablement plus clairement. Mais ajoutons un élément qui tranchera si ce n’est pas encore fait.

2) L’information que cache notre langage

Notre base est le type de personnalité dans lequel nous nous sommes construit et avons le plus communiqué. Cette construction laisse des marques dans notre manière de percevoir le monde et de nous exprimer. Ainsi chaque type de personnalité utilise un mode de perception qui lui est propre :

Perçoit et s’exprime via les émotions
Exemples :
« Je me sens bien »,
« J’aime beaucoup cet endroit »

 

Perçoit et s’exprime avec des faits
Exemples :
« Il est 13h05 »,
« Je me suis levé à 6h50 ce matin »

 

Perçoit et s’exprime par des réactions
Exemples :
« J’adooore les sushis ! »,
« Pouah ! Il est nul ce film ! »

 

Perçoit et s’exprime avec ses opinions
Exemples :
« Je pense que nous avons fait le bon choix »,
« C’est important de travailler dur »

 

Perçoit et s’exprime dans le registre de l’imagination
Exemples :
« J’imagine que cette personne vit en ville »,
« En me projetant, je peux même voir un petit appartement sous les combles »

 

Perçoit et s’exprime par de l’action
Exemples :
« Je vais courir le marathon en 3h ! »,
« J’ai fait toutes les ventes seul ! »

 

Ainsi, en écoutant avec attention votre langage ou celui d’un proche, et en identifiant les mots/verbes qu’il utilise le plus souvent, vous êtes capable d’identifier le type de personnalité qui est probablement sa base !

Et à partir de cette base, vous avez accès au langage qui est le sien, aux besoins psychologiques fondamentaux qui sont importants à satisfaire chez lui, et bien d’autres choses encore…

 

Canaux de communication, stress et besoins psychologiques

A chacun son canal de communication privilégié

Chaque type de personnalité utilise un canal privilégié pour parler. Afin de communiquer au mieux avec une personne, il conviendra de s’exprimer en utilisant son canal.

 

CANAL
NOURRICIER

C’est un canal chaleureux qui vise à ce que l’interlocuteur se sente bien.

Exemples :
« Sans vouloir te déranger, est-ce que tu pourrais me donner l’heure s’il te plait ? »
« Je suis là pour toi, je vais t’aider »

C’est le canal privilégié des personnes de base empathique.

 

CANAL
INFORMATIF /
INTERROGATIF 

C’est un canal où on échange des informations à la manière d’un ordinateur.

Exemples :
« Peux-tu me donner l’heure s’il te plait ? »
« Je peux t’aider »

C’est le canal privilégié des personnes de bases travaillomane, persévérant et rêveur (lorsque ces derniers s’expriment). Dans le doute, c’est le canal qui fonctionne avec tous les types de personnalité.

 

CANAL
LUDIQUE / ÉMOTIF

C’est un canal où on exprime ses réactions, sur un mode ludique.

Exemples :
« Hey ! Super montre ! Tu me donnerais l’heure ? »
« Allez, je te file un coup de main ;) »

C’est le canal privilégié des personnes de base rebelle.

 

CANAL
DIRECTIF 

C’est un canal qui vise l’efficacité. On y donne des ordres dénués de toute nuance affective en utilisant l’impératif.

Exemples :
« Donne moi l’heure s’il te plait ! »
« Laisse moi t’aider ! »

C’est le canal privilégié des personnes de base promoteur, et il est également efficace lorsqu’on s’adresse à des personnes de base rêveur. Même s’il n’y a pas de volonté agressive cachée dans ce canal, il est à éviter avec tous les autres types de personnalité qui ne le supportent que très modérément.

 

Pour vous exprimer de manière optimale avec une personne, vous pouvez donc désormais mêler son canal de communication privilégié avec son mode de perceptions.

Par exemple pour demander un dossier à une personne de base empathique, on pourra dire :
« Bonjour, comment vas-tu ? Est-ce que tu pourrais me donner le dossier XY s’il te plait ? Ça me ferait très plaisir. » [canal nourricier + émotion]

Alors que pour une base promoteur, on préférera un simple :
« Donne-moi le dossier XY s’il te plait ! » [canal directif + action]

Des besoins psychologiques à satisfaire pour gérer le stress

Chacun des types de personnalité développe une séquence de stress qui lui est propre. Prenons l’exemple d’une personne de base/phase empathique. En cas de stress léger, elle aura tendance à se suradapter pour faire plaisir à son interlocuteur. Et si la tension continue à monter, elle pourra se mettre à faire des erreurs inhabituelles ou stupides (lapsus, maladresses, oublis gênants,…) et se plaindra de sa situation.
Note : les personnes ayant des base et phase différentes exprimeront d’abord les facteurs de stress liés à leur base. Puis, si le stress s’intensifie, ceux de leur phase actuelle.

Comment éviter de passer sous stress ? En veillant à satisfaire ses besoins psychologiques fondamentaux : notre personne de base empathique en a 2 principaux : être reconnu en tant que personne (être appelé par son prénom, que l’on prenne de ses nouvelles,…) et satisfaire des besoins sensoriels (tout ce qui touchera à ses sens : une caresse sur l’épaule, une musique apaisante, un bon repas,…).

Chaque type de personnalité a ses besoins psychologiques propres. De nombreuses situations tendues proviennent d’ailleurs de ces différences. Par exemple, le type travaillomane a besoin de structurer son temps pour le rendre le plus efficace possible. Il évite ainsi les « Bonjour, comment vas-tu ? » qu’il trouve superflus, au grand dam de son collaborateur de base empathique qui lui en a besoin pour se sentir reconnu…

Pour découvrir stress et besoins de chacun des 6 types de personnalité, voici une infographie générale qui conclut cet article avec l’essentiel des informations du modèle Process Communication : les 6 types, leur question existentielle, leur façon de percevoir le monde et communiquer, leurs différents niveaux de stress et les besoins à satisfaire pour les éviter.

 

En conclusion

Vous voici désormais avec un outil puissant de connaissance de soi et des clés pour mieux gérer votre stress et vos communications… Comment l’utiliserez-vous ? À vous de choisir !
Pour ceux qui voudraient aller plus loin dans cette voie, je recommande la lecture du livre « Comment leur dire », une référence en la matière. Je remercie aussi Valérie Prudont pour sa superbe formation sur le sujet ! Je la recommande pour toutes les équipes qui souhaiteraient marcher vers une meilleure compréhension et communication.

Dernier petit challenge pour les courageux : à la lecture de cet article, êtes-vous capable de détecter ma base ? :-)

 

 


Partagez ce que vous aimez ;)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le contenu publié dans cet article est proposé sous licence
CC BY-NC-ND 4.0


 

Ne manquez pas les prochains sujets !

 

Passez à l’action dans votre transformation personnelle !
Abonnez-vous pour recevoir un e-mail à la publication des prochains articles






bloculus

Je suis convaincu que la communication est la base de tout succès ou échec dans nos vies. Et bien souvent, elle est le fruit d’une histoire, d’un environnement et du cadre qu’il impose… C’est l’origine de ma passion pour les 3 sujets de ce blog : communication, psychologie, sociologie.

6 réponses à “Process Communication : les fondamentaux

    1. Bonjour Claire,

      Bien essayé ! Ca aurait en effet pu être la recherche de plaisir et de fun de la base rebelle (smiley final, images colorées à caractère humoristique,…).
      Mais non, ce n’est pas ma base ! C’est néanmoins une phase vécue pour moi, bravo ! :)

      À bientôt !

    1. Bonjour Corinne ! Merci pour le commentaire ;-)
      Et non, ce n’est pas non plus de la base empathique que je m’exprime. C’est néanmoins aussi une phase vécue chez moi d’après les résultats de mon inventaire Process Com…
      Petit indice : notre base se retrouve dans notre langage, notre façon de nous exprimer ! En lisant donc un texte, mail ou ici un article de blog, vous avez un bon indice de la base d’une personne en observant ce qu’elle écrit (émotions/faits/imagination/réactions/opinions/action + canal de communication majoritaire) !
      À bientôt !

    1. Bonjour,
      Eh non, la base emphatique a déjà été testée (voir commentaire ci-dessus). C’est au niveau du contenu et de la manière que j’ai de l’exprimer qu’il faut chercher ! ;-)
      A bientôt !

Laissez un commentaire :