#sketchnote : 5 étapes pour mener une médiation

Dans la croyance populaire, un « médiateur » est un peu comme un « coach » : une sorte d’hybride entre Pascal le Grand Frère et Didier Deschamps, qui vient t’aider à démêler tes situations difficiles en te donnant des conseils et règles à suivre…

Bien évidement, la réalité est toute autre ! Et si médiateur et coach aident tous 2 des personnes à sortir de situations difficiles, ils se gardent bien de donner avis ou conseils ! Leur rôle est d’accompagner par une écoute active, des reformulations précises et des questions puissantes leurs clients.
Pour le coach, il s’agira d’un individu ou collectif qui veut atteindre un objectif. Pour le médiateur, 2 à plusieurs personnes en farouche désaccord qui souhaitent trouver une voie plus satisfaisante que la décision arbitraire d’un juge pour trancher leur différend.

Ces mythes étant remis à leur place, je vous propose ici de découvrir une méthode de médiation que vous pourrez réutiliser si jamais Pascal le Grand Frère vient à manquer à l’appel…

Une fois n’est pas coutume : en médiation, la clé réside dans l’expression de nos besoins accompagnée d’une discussion dépassionnée pour trouver une solution qui les satisfasse… Bref, si vous voulez économiser le recours à un médiateur dans votre entreprise, investissez dans les formations à la Communication Non Violente !

 

Partagez ce que vous aimez ;)
  • 6
  • 34
  •  
  •  
  • 8
  •  

Vous aimez ce contenu ? Soutenez-moi !

Vous pouvez me soutenir dans la création du contenu de ce blog sur Tipeee ou via la Boutique :

bloculus

Je suis convaincu que la communication est la base de tout succès ou échec dans nos vies. Et bien souvent, elle est le fruit d’une histoire, d’un environnement et du cadre qu’il impose… C’est l’origine de ma passion pour les 3 sujets de ce blog : communication, psychologie, sociologie.

2 réponses à “#sketchnote : 5 étapes pour mener une médiation

  1. Merci pour ces visuels, ils sont puissants
    La frontière entre coach et médiateur me paraît en fait assez mince
    Le coach a des compétences intéressantes pour rendre ce service
    Sinon que fait-il quand des différends se produisent ? il s’éclipse ? C’est dommage

    1. Bonjour, merci pour ce commentaire !
      Je ne me retire pas en cas de différend. J’applique plutôt ce que cet article décrit et accompagne les différents partis à exprimer leurs besoins et demandes.
      La différence, c’est que le médiateur n’intervient QUE sur des contextes de conflits à désamorcer alors que le coach agit sur des contextes divers où le but est d’aider le(s) coaché(s) à atteindre leurs objectifs. Si ces derniers incluent une résolution de conflit, c’est au coach de se positionner en tant que médiateur ou de décider d’aider la personne à résoudre elle-même le différend avec son interlocuteur.
      Mêmes outils donc (écoute, reformulations, questions), mais techniques et contextes différents !

Laissez un commentaire :