3 contes sur l’optimisme

optimisme

« Pour être heureux… soyez optimiste ! » Plus facile à dire qu’à faire, nous sommes d’accord. Néanmoins, si avoir un regard plus positif sur notre vie nous permet de mieux la vivre, pourquoi nous en priverions-nous ?

Le 17 juin dernier, j’écoutais avec grand intérêt l’excellente conférence « Éloge de l’optimisme » de Philippe Gabilliet à l’USI. Il donne à travers son expérience de président de la Ligue des Optimistes de France des clés pour cultiver l’optimisme en entreprise. Son livre éponyme ne tardera pas à croiser la route de ma bibliothèque ! En attendant, je vous propose trois histoires inspirantes issues de cette session pour définir notre optimisme et le mettre en action dans nos moments difficiles.


Optimisme et pessimisme, un combat interne

D’où viennent l’optimisme et le pessimisme ? Pourquoi l’un finit par l’emporter sur l’autre ? C’est ce que relate notre première histoire…

Les deux dragons

2 dragons

Un jour, un grand-père dit à son petit-fils : « Tu sais qu’il y en toi deux dragons ? Un dragon optimiste et un dragon pessimiste. D’ailleurs, ils se battent en permanence… Les jours où tu es positif et de bonne humeur, c’est le dragon optimiste qui gagne. Les jours où tu es maussade, c’est le dragon pessimiste qui l’emporte. »

Le petit garçon demande alors : « Ah oui ? Mais du coup, est-ce qu’on peut tendre une embuscade au dragon pessimiste et s’en débarrasser ? ».
Son grand-père répond : « Hélas, on ne peut pas tuer un dragon aussi facilement… Ils vivent avec toi et seront tous les deux avec toi jusqu’au bout… ».

« Ah… Mais il n’y a rien à faire alors… » s’attriste le garçon.
Le grand-père répond avec un sourire : « Je n’ai pas dit ça non plus… ».
Le petit garçon demande alors : « Dis-moi grand-père, qui est le plus fort des deux ? ».
Son grand-père répond : « Et bien, justement, le problème, c’est que l’un et l’autre sont tout aussi forts ».

Le petit garçon renchérit : « Lequel est le plus rapide alors ? ».
Le grand-père répond : « Le problème aussi, c’est qu’ils sont tous les deux aussi rapides l’un que l’autre ».

« Mais, lequel est le plus intelligent alors ? » demande l’enfant.
« Eh bien, il se trouve qu’ils ont tous les deux la même intelligence répartie de manière équitable… »

Le petit garçon s’exclame alors : « S’ils sont aussi forts, rapides et intelligents l’un que l’autre, comment je peux faire pour être optimiste alors s’ils sont toujours là tous les deux ? Tu dois savoir ça toi grand-père ? ».
À ces mots, le grand-père regarde son petit-fils dans les yeux, puis lui dit : « Oh oui je sais… Toute ta vie ils seront avec toi… Mais celui qui agira le plus pour toi et qui peut gagner, c’est celui que tu décideras d’apprivoiser, avec lequel tu passeras le plus de temps et à qui tu apporteras à manger… tous les jours ! ».

Ébahi par cette réponse, le petit garçon réfléchit un moment puis remercie son grand-père.

Laisser la place à son dragon optimiste

Imaginons que notre pensée soit dirigée par notre « royaume interne », et que dans ce royaume, deux postes soient à pourvoir. Celui d’intendant et celui de serviteur. Voici les fiches de poste de cette métaphore :

  • Intendant : Vous serez le gestionnaire de nos affaires courantes, celui qui garde la main sur notre système de pensée quotidien et prend toutes les décisions importantes
  • Serviteur (poste à temps partiel) : Vous serez celui à qui nous demandons ponctuellement de l’aide pour des sujets bien spécifiques, par exemple l’attitude à adopter lors d’un événement particulier

Enfant, nous avions le choix de placer à ces postes soit l’optimisme, soit le pessimisme. L’éducation et l’expérience nous ont « aidé » à faire ce choix qui est devenu au cours des années une habitude. Néanmoins, nous restons libre de la modifier. Mettre l’accent sur les aspects positifs d’une situation – même désagréable – est toujours possible !


Activer l’optimisme

L’optimisme est un état d’esprit, une posture mentale. Mais sûrement pas une simple contemplation béate des événements de notre vie. Ce qui nous amène à notre deuxième histoire…

La boutique de la vie réussie

boutique

Dans un lointain pays, un homme se promenait dans la rue. En passant à un endroit qu’il connaissait très bien, il s’aperçoit qu’une nouvelle boutique est apparue : « Boutique de la vie réussie ».

Intrigué, il se rend à l’intérieur, et – à sa grande surprise – découvre au beau milieu d’un bric-à-brac impressionnant un ange pourvu de deux magnifiques ailes blanches et d’une tunique de la même couleur.
L’homme s’approche quand l’ange l’aperçoit : « Bienvenue cher client ! Dans cette boutique, nous offrons tout pour être heureux ! ».
Intrigué, notre homme interroge : « Tout pour être heureux ? Vraiment ? ».
L’ange renchérit : « Absolument tout ! Et en plus monsieur, c’est gratuit ! C’est notre concept ! ».

Ne se faisant pas prier, notre homme demande alors : « J’ai besoin de changer de travail, pourrais-je en avoir un nouveau, intéressant, avec des collègues agréables et motivés, un chef compréhensif, et une très bonne rémunération ? ».
L’ange lui répond alors : « Aucun problème monsieur, nous en avons un excellent avec beaucoup de challenge, des collègues inspirants et brillants, une hiérarchie compréhensive et reconnaissante et, en supplément offert, un salaire hors-du-commun. Désirez-vous autre chose ? ».

Interloqué, l’homme continue : « Et bien, j’aimerais beaucoup avoir plus de charisme, une meilleure répartie et plus d’humour dans les conversations… »
« Aucun problème »
, continue l’ange, « notre promotion du mois offre justement notre pack ‘Charisme, Culture et Communication d’enfer’ à tous nos clients ! Autre chose ? ».

« Eh bien, avec tout ça, je me connais, je vais avoir envie d’en profiter, de faire la fête, de bouger… Je ne voudrais pas tomber malade… ».
« Très bien cher client, nous vous offrons donc une santé de fer pour toute votre vie, un métabolisme d’exception pour récupérer de vos éventuelles soirées alcoolisées et enfin, notre petit plus, un sommeil rapide, profond et réparateur ! Que voudriez-vous d’autre pour être heureux ? ».

« Ah ! J’allais oublier l’indispensable ! Être bien entouré ! J’aimerais avoir beaucoup d’amis – une vingtaine si possible – et une famille agréable avec une femme simple, jolie, aimante et deux enfants doués, calmes et qui me foutent la paix quand je rentre le soir. Et si je peux avoir une belle maison avec, je serais vraiment heureux ! ».
L’ange répond : « Aucun problème cher client, nous ajoutons un assortiment de 2 douzaines d’amis dévoués et conviviaux, une femme simple, riche, belle, intelligente et compréhensive, ainsi que les enfants qui vont avec. Nous complétons cette offre par une splendide maison avec jardin, piscine intérieure et garage… Êtes-vous content ? ».

« Oh oui ! » répond l’homme au comble de sa joie. « Quand pourrais-je avoir tout ça ? ».
« Tout de suite monsieur, laissez-moi un moment… ».
L’ange part dans l’arrière-boutique, puis reviens quelques instants après avec un petit sac en cuir qu’il tend à notre ami.
« Qu’est-ce-que c’est que ça ? ». demande ce dernier.
« Votre commande » répond l’ange.
L’homme s’emporte : « Mais ça n’est pas du tout ce que nous avions dit ! Nous avions dit un travail, une maison, des amis… Pas ce petit sac minuscule ! ».

L’ange répond alors : « Monsieur, je vous assure que tout, absolument tout ce que je vous ai promis se trouve dans ce sac. Par contre, nous ne pouvons vous donner que ce que nous possédons… Et notre boutique ne possède que les graines… Pour ce qui est de les faire pousser, vous êtes la seule personne à pouvoir le faire ! »

La clé : agir pour améliorer

Cette histoire nous montre que nous avons tous en nous les ressources pour faire notre bonheur. Néanmoins, pour les faire s’exprimer, il est nécessaire de ne pas rester spectateur de notre malheur et d’avoir le courage d’être acteur de notre bonheur. Et donc de prendre des décisions pour cultiver notre épanouissement.

Le pessimiste se plaint de sa situation et attend qu’elle change toute seule, l’optimiste agit pour l’améliorer. Vaste programme…


Pour conclure, la troisième histoire…

…c’est la votre et c’est celle de chacun. Ce ne sont pas trois contes sur l’optimisme que je voulais partager par ce billet, mais une inspiration, des histoires et si possible, l’envie de prendre des décisions positives. Pour celà, voici les clés que propose Philippe Gabilliet dans cette fameuse conférence :

graines

  • utilisons nos forces et ce qui nous énergise plutôt que ce qui nous démotive,
  • allons là où nous pouvons faire bouger les choses,
  • focalisons-nous sur les solutions à venir et non les problèmes,
  • et enfin, sachons que de grandes opportunités nous attendent !

En vous souhaitant un avenir radieux, bonnes décisions !





Suite à cet article, choisissez une ACTION CONCRÈTE que vous avez envie de mettre en œuvre dans la semaine qui vient

Partagez-la autour de vous ou dans les commentaires pour enclencher sa mise-en-œuvre (et inspirer d’autres personnes à agir)

Réalisez-la et mesurez son bénéfice dans une semaine


Vous souhaitez ancrer cette réflexion dans votre quotidien ?

Produits Bloculus




 

Partagez ce que vous aimez ;)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 


 


 

bloculus@gmail.com'

bloculus

Je suis convaincu que la communication est la base de tout succès ou échec dans nos vies. Et bien souvent, elle est le fruit d’une histoire, d’un environnement et du cadre qu’il impose… C’est l’origine de ma passion pour les 3 sujets de ce blog : communication, psychologie, sociologie.

Laissez un commentaire :